Claire Benard : Prince charmante

Publié le par Pachy

 

tous les livres sur Babelio.com

Que fait-on quand on est amoureuse de quelqu'un d'autre que son mari. On le quitte et on refait sa vie.

La personne pour qui elle quitte sont mari est une femme.. Le sujet est pour le moins alléchant et promet une analyse en profondeur. Résultat... de profondeur peu ; d'émotion (annoncée) pas.
Mais à l'heure du débat sur le mariage gay il est intéressant de lire que tomber amoureux(se) d'une personne de même sexe n'est en rien différent qu'un coup de foudre hétéro et que c'est là une normalité. L'acte sexuel entre hommes chaque mais la sodomie homme femme choque-t-elle autant ? Voilà une vraie question et Claire (Zélie l'aborde très bien : "Une petite sodomie ? Je crois que je dirais oui... à condition que l'homme s'y prête avant pour savoir de quoi il parle lui qui aime tant la pratiquer sur une femme"
Plus de la moitié de cette fiction autobiographique est consacrée à sa vie. Longueur ; Longueur inutile. Son mari ne fout rien, il est ombrageux, elle a réussi socialement, elle a et aime le fric… on s'en fout. le sujet est : Passer à l'amour homo ou bi

Maintenant il est vrai, et c'est peut-être ce qui a pu dégénérer ma lecture, que cette Zélie (Claire) ne m'est pas inconnue. Personne adorable, intelligente, 2 petites filles adorables. L'impossibilité pour moi d'intégrer le mot fiction et d'appeler Calire, Zélie.
Mais le dernier quart du livre m'a apporté quelques lumières non négligeables sur le sujet et au risque de m'attirer des rancœurs : La bi, homo et hétéro sexualité sont la même chose. L'amour est identique mais j'ai peur et je le déplore qu'ils se marginalisent eux-mêmes sans l'aide de personne. De ce livre il ressort que l'homosexualité conduit au monde de la nuit dans des lieux réservés. C'est faux et si c'est vrai c'est une erreur.
Pour conclure le texte est trop superficiel. Rachida Dati ou Carla Bruni auraient pu faire le même. Que fait-on lorsqu'on fait un enfant en voulant dire merde aux médias (bravo Mme Dati) ou j'ai voulu faire chanteuse et j'ai fait un gamin au Français n° 1.

Dommage. Je garde tout de même beaucoup d'estime pour Claire et je sais qu'elle en fera autant.

 

Publié dans CUISINE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article