Les oublies d'Aragon

Publié le par Pachy

Jean Ferrat chante Aragon. Jean Ferrat chante Les feux de Paris. Outre que c'est une de ces plus belles interprétations, il nous colporte le souvenir des Oublies

 

Rien n´est plus à la même place
Et l´eau des fontaines Wallace
Pleure après le marchand d´oublies
Qui criait le Plaisir Mesdames
Quand les pianos faisaient des gammes


Dans les salons à panoplies220px-Oublie-essai.jpg

 

Aujourd'hui nous l'appelons gauffre

L'oublie est une patisserie qui nous vient du Moyen-âge. La pâtisserie préférée de Charles V et Charles VI.

Pâte déliée et légère à laquelle on ajoutait du sucre ou du miel. Elle était cuite entre deux fers.

Les crieurs de Paris vendaient des 'Grandes oublies" qui étaient des oublies plates (ou étriers)
Le métier de crieur d'oublies est l'un des plus vieux de la Capitale. Ses statuts remontant à 1270.

Pour devenir Maître Oublieur il fallait 5 ans d'apprentissage et pouvoir fabriquer 1000 oublies par jour

  

Publié dans CUISINE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article