Rien ne s'oppose à la nuit de Delphine de Vigan

Publié le par Pachy

  9782709635790.jpg

****

2011


« La douleur de Lucile, ma mère, a fait partie de notre enfance et plus tard de notre vie d’adulte, la douleur de Lucile sans doute nous constitue, ma sœur et moi, mais toute tentative d’explication est vouée à l’échec. L’écriture n’y peut rien, tout au plus me permet-elle de poser les questions et d’interroger la mémoire. La famille de Lucile, la nôtre par conséquent, a suscité tout au long de son histoire de nombreux hypothèses et commentaires. Les gens que j’ai croisés au cours de mes recherches parlent de fascination ; je l’ai souvent entendu dire dans mon enfance. Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l’écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre. Aujourd’hui je sais aussi qu’elle illustre, comme tant d’autres familles, le pouvoir de destruction du Verbe, et celui du silence. Le livre, peut-être, ne serait rien d’autre que ça, le récit de cette quête, contiendrait en lui-même sa propre genèse, ses errances narratives, ses tentatives inachevées. Mais il serait cet élan, de moi vers elle, hésitant et inabouti. » Dans cette enquête éblouissante au cœur de la mémoire familiale, où les souvenirs les plus lumineux côtoient les secrets les plus enfouis, ce sont toutes nos vies, nos failles et nos propres blessures que Delphine de Vigan déroule avec force.
  

"Osez Joéphine, osez Delphine....Rien ne s'oppose à la nuit. Rien ne justifie... Pas sûr !"

Alors d'accord. Elle capte notre attention cette histoire. D'accord les héroïnes sont jeunes et belles. D'accord le monde de l'adolescent américain n'est pas celui de l'européen.
Mais à part cela ? Du suspens, oui il y en a ou plutôt on nous avait promis qu'il y en aurait. De l'action : nos 3 jeunes filles croisent 3 jeunes garçons dans un véhicule d'un autre âge en ayant soin de dévoiler leurs poitrines. C'est inquiétant. Ont-ils fait demi-tour ?
Je crois que l'horreur ou le suspens étaient trop attendus mais enfin, arrivés à la 240e il faut se rendre à l'évidence ; ils n'y aura ni l'un ni l'autre. Juste la description d'un monde cruel... le rêve amécain. Le monde des pom pom grils et de la voiture de luxe à 16 ans.
  

  
+décevant
++moyen
+++ bien ++++ très bien
+++++ excellent + coup de coeur

Publié dans CUISINE

Commenter cet article

titoulematou 02/01/2012 14:37

merci beaucoup de vos voeux. Très bonne année à vous aussi et à vos proches. J'espère que le père noel vous a livresquement gaté.... Bonnes promenades littéraires à vous aussi !

titoulematou 31/12/2011 16:25

j'ai adoré ce livre!!!!!!!!!!!!!!!

Pachy 01/01/2012 12:23



Bonne année à toi et les tiens


et plein de bons bouquins pour 2012 et que ce ne soit qu'une partie de tout le bonheur qui t'attend


Amts


Michel