La route de Cormac McCarthy

Publié le par Pachy


la-route.gif+
+
  

2008

 

4e de couverture

L’apocalypse a eu lieu. Le monde est dévasté, couvert de cendres et de cadavres. Parmi les survivants, un père et son fils errent sur une route, poussant un caddie rempli d’objets hétéroclites. Dans la pluie, la neige et le froid, ils avancent vers les côtes du Sud, la peur au ventre : des hordes de sauvages cannibales terrorisent ce qui reste de l’humanité. Survivront-ils à leur voyage ?
Né en 1933 dans l’État de Rhode Island, Cormac McCarthy, auteur de nombreux romans plusieurs fois primés, est l’un des écrivains américains les plus importants de sa génération, il est notamment l’auteur de No country for old men, adapté au cinéma par les frères Coen. L'adaptation de ce roman passe actuellement dans les salles.

 

 
Cet homme et cet enfant marchent sur cette route de la première à la 250e page.  On est pas très sûr de ce qu'il est arrivé pour qu'ils aient si peur "des méchants", pour que tout soit calciné, pour qu'ils soient obligés chaque jour de sauver leur peau, de trouver de quoi survivre...
Quelqu'un m'en a dit du bien alors je me suis accroché à ce livre. Ce n'est pas un mauvais livre, non, c'est juste très lent. Chaque page tournée nous laisse espérer que l'on va sortir de cette lenteur, sortir de récit monocorde. Heureusement, le rapport humain entre l'homme et l'enfant est intéressant.

Je ne vous conseille pas sa lecture. (Vous faites ce que bon vous semble).
Je ne l'ai pas détesté mais j'ai le sentiment d'être passé à côté.



+décevant
++moyen
+++ bien ++++ très bien
+++++ excellent + coup de coeur



Publié dans CUISINE

Commenter cet article

Luna 23/05/2011 09:51


"La route" est vraiment un livre très étonnant. QUand je l'ai ouvert, je m'attendais à tout sauf à ça... Il est étrange et dérangeant, mais se lit très facilement. C'est le genre de livre qui nous
encourage à nous poser des questions. Je je peux pas dire que c'est une belle histoire, mais l'idée est là... (j'espère que tu comprends ce que je veux dire !)
Le pire dans "La route", c'est que Cormac McCarthy joue sur l'anonyme : on ne connait pas le nom des différents personnages, mais on est terriblement touché par eux. C'est comme regardé un JT, on
ne connais rien d'eux, mais on aimerait pouvoir les aider, mais c'est impossible...
A lire !

D'ailleurs, si ça t'intéresse, je viens de publier mon avis sur "la route" sur mon blog.
Joli article, je reviendrais ;)
Bonne continuation !!


heureuse 10/02/2010 11:56


Avis partagé par tous ceux qui l'ont lu.