La liste de mes envies de Grégoire Delacourt

Publié le par Pachy

 

9782709638180.jpg* 

2012


Coup de coeur
Jocelyne, dite Jo, rêvait d’être styliste à Paris. Elle est mercière à Arras. Elle aime les jolies silhouettes mais n’a pas tout à fait la taille mannequin. Elle aime les livres et écrit un blog de dentellières. Sa mère lui manque et toutes les six minutes son père, malade, oublie sa vie. Elle attendait le prince charmant et c’est Jocelyn, dit Jo, qui s’est présenté. Ils ont eu deux enfants, perdu un ange, et ce deuil a déréglé les choses entre eux. Jo (le mari) est devenu cruel et Jo (l’épouse) a courbé l’échine. Elle est restée. Son amour et sa patience ont eu raison de la méchanceté. Jusqu’au jour où, grâce aux voisines, les jolies jumelles de Coiff’Esthétique, 18.547.301€ lui tombent dessus. Ce jour-là, elle gagne beaucoup. Peut-être.
   

A ses débuts, un critique disait de Claude Lelouch « Lelouch, retenez bien ce nom, vous n'en entendrez plus jamais parler. de Grégoire Delacourt, en revanche, j'ai envie de dire « Retenez bien ce nom, vous en entendrez longtemps parler. C'est en tout cas tout le malheur que je lui souhaite.
Pourquoi ce parallèle avec le réalisateur d'un homme et une femme? Tous deux parlent de la vie et uniquement cela. Et lorsqu'ils en parlent c'est avec respect. Sans rien oublier de ce qu'elle peut nous apporter, de ce qu'elle nous apporte : bonheur, malheur, vacheries, surprises, aventure. L'aventure de la vie c'est ce que va vivre Jocelyne Guernette. C'est ce que va vivre son mari Jo, qu'elle aime avec passion et patience. La vie leur a apportée un bonheur confortable. Elle va leur reprendre par le moyen le plus sournois : l'argent. L'argent facile.
Ce qui m'a étonné à la lecture de ce roman est que si l'auteur avait été anonyme …. J'aurais voté pour une romancière. Je n'ai, je crois, jamais, ou rarement, rencontré d'auteur qui se soit mis avec autant de talent dans la peau d'une femme au sens psychologique, dans ses tripes, dans son vécu.
Il y a une très belle phrase, entre autres, qui résume cette belle histoire. « La convoitise brûle tout sur son passage ».
J'ai bien trop peur d'en dire trop alors juste une chose. J'ai beaucoup aimé ce livre, autant que L'écrivain de la famille, le premier roman de ce nouveau venu dans le monde littéraire. Son écriture est simple, limpide. La lecture en d'autant facilité et agréable
Un vrai coup de cœur. Ne boudez pas le plaisir qui vous est proposé.

 
  
+décevant
++moyen
+++ bien ++++ très bien
+++++ excellent + coup de coeur

Publié dans CUISINE

Commenter cet article

titoulematou 11/02/2012 15:16

Bonjour!!!
J'avais déjà très envie de lire ce livre, et la vous achevez de me convaincre

Pachy 11/02/2012 16:38



Bonjour,


Ouais, c'est un pur régal. J'avais déjà lu son premier bouquin " l'écrivain de la famille" . 2 bouquins très réussis. De plus j'ai échangé des courriels avec Grégoire Delacourt de très bonne
qualité humaine.


Une petite info muriautine. Les cours de théâtre ont repris au conservatoire avec un prof très sympa "Guillaume Degoin" qui est assistant de comédie de Kamel Ouali - Le roi soleil - Cléopâtre
...


Bonne soirée et à bientôt


 


Michel