Il y a longtemps que je t'aime de Philippe Claudel

Publié le par Pachy

    claudel.jpg

+


 
2010

 

Il me semble souvent que j’écris des romans comme le ferait un cinéaste, et j’ai eu le sentiment très net de réaliser mon film, Il y a longtemps que je t’aime, comme un écrivain compose un roman. Une fois le tournage passé, une fois le film achevé, je n’en avais pas fini avec l’aventure. Le désir de la réexplorer avec le recul, et avec les mots – ceux de l’écrivain ? ceux du cinéaste ? –, s’est alors imposé. J’ai songé aux décors, aux comédiennes, aux techniciens, au cadre, aux figurants […]. Bref, j’ai tenté de constituer un making of d’un genre particulier qui ferait comprendre la double nature qui est la mienne. Et il me semble aujourd’hui, grâce à ce petit livre qui peut se lire aussi comme une autobiographie fragmentée, tendre encore davantage la corde sur laquelle j’essaie de cheminer, depuis longtemps déjà. 
                                                                                                                       Philippe Claudel 

 

L’habitude fait qu’en littérature le mot biographie fait penser à l’auteur et non à son film. Pourtant c’est bien d’un long métrage dont Philippe Claudel nous raconte la vie.

La seconde partie du livre, dont je me permets de vous recommander la lecture en premier, est la transcription du film qui fut porté à l’écran mais présentée comme une pièce théâtrale ; les plans successifs sont les scènes d’une pièce. Il n’y a donc aucune longueur, aucune lourdeur.

La première partie elle raconte le film avec la voix de Claudel : la genèse du film, le tournage,  les sentiments de l’auteur, les anecdotes, les ambiances sur le plateau.

L'histoire : une jeune femme, Léa, accueille chez elle sa soeur, Juliette, qui refait surface après quinze années d'absence. Était-elle en voyage ? Non, elle purgeait une peine de quinze années d'emprisonnement..... Une belle histoire sur le regard que l'on a sur soi et sur les autres ; sur l'amour que l'on porte et que l'on reçoit ; sur les blessures, celles qui font font souffrir longtemps, très longtemps....

J’esssaie mais je n’arrive pas à me rappeler s’il m’est déjà arrivé de lire un livre ficelé ainsi. Reste que j’ai passé un excellent moment. Ça devient une bonne habitude de passer d’excellents moments avec le lauréat du Goncourt des lycéens 2008.

  

+décevant
++moyen
+++ bien ++++ très bien
+++++ excellent + coup de coeur

Publié dans CUISINE

Commenter cet article

Veronique 19/06/2010 09:46


J'ai été très touchée par le film, avec Christin Scott Thomas et Elza Zylberstein. L'ambiance y est "douceâtre", entre amour et inquiétude. Deux soeurs se découvrent, s'apprivoisent, apprennent à
se connaître et à se comprendre, autour du mystère d'un drame humain.
Très fort!


Pachy 19/06/2010 17:20



Bjr,


Le film est très bon mais très honnêtement il ne m'a rien apporté après avoir lu le livre. Cela me parait, au demeurant, normal puisque le bouquin est un scénario comme celui que l'on remet à un
acteur potentiel.
Le jeu d'acteur, lui, est excellent. Donc le package film et ecrit est très bon.
Mais avec Claudel ne suis-je pas de toute façon un peu partial sur les bords ?


En ce moment je fais de la re-lecture (2001 et la suite), Molière (normal nous jouons une composition sur Molière en juin et je viens de relire la mare au diable à cause de...). Par contre je
n'ai aucune envie de lire un truc sur le foot !


Bonne soirée