Grâces et dénuements d'alice Ferney

Publié le par Pachy

 

 

grace.jpg+++++

 
2002

 

Pourquoi Esther va-t-elle tous les mercredis faire la lecture aux enfants des Gitans sur un terrain vague à la périphérie de la ville ? Est-elle en mal d'enfants, elle qui est mère de trois garçons ? Est-elle une missionnaire de l'Éducation nationale en croisade pour la scolarisation des petits Gitans ? Une assistante sociale venue prôner les vertus de l'hygiène à des gens qui vivent sans eau ? Une femme délaissée, tentée par une aventure avec un macho aux yeux de velours ? Rien de tout cela, et la vieille Angéline qui dirige la tribu, bien qu'analphabète, a compris que les livres contiennent plus que des mots et qu'ils peuvent représenter dignité et liberté pour ces Gitans sédentarisés dont la culture est menacée. Une superbe méditation sur l'échange, le respect mutuel et le pouvoir des livres.

 

Dans ce roman, Alice Ferney se sert de la lecture comme fil conducteur pour nous immerger dans le monde gitan. Grâce à ce fil conducteur elle parcours en notre compagnie les rites, les difficultés, les blocages en tous genres,les portes sociales fermées et celles qui se fermen. 
Bien entendu, le talent d'Alice Ferney fait de ce récit un parcours littéraire dans lequel on tombe passionné.
Il est toutefois primordial de commencer ce livre débarrassé de tout à-priori.
 
  
+décevant
++moyen
+++ bien ++++ très bien
+++++ excellent + coup de coeur

Publié dans CUISINE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article