Le pendu

Publié le par Pachy

On le pendit un matin. Trois jours son âme est restée là à se balancer au bout de la corde.
Quel crime méritait un tel châtiment ? Être noir de peau.
Son âme ? Personne n’en avait voulu, même pas Dieu.
Lui, le premier noir diplômé, astronaute, gloire et fortune venait d’être assassiné. Il ne s'est pas défendu, il a levé le poing et a réclamé ce que la constitution lui garantissait pourtant de droit mais le seul droit c'est celui des blancs.
La potence, le bourreau, la terre et la colombe sont l’œuvre de Dieu. Alors, dites ! Il était où ?
De son vivant tout noir le bougre n’avait connu que l’enfer Alors il s’en est remis au diable…
mais le diable est un marchand du temple.

(exercice de style d’après une chanson d’un Olympia 1971 de… (à vous de trouver)

Publié dans MUSIQUE

Commenter cet article

MIKE 17/11/2008 19:31

bel homage à Salvatore
merci