Le crabe tambour de Pierre Schoendoerffer

Publié le par Pachy

++

Le commandant - Jean Rochefort
Le 'crabe-tambour' - Jacques Perrin
Jacques Dufilho - Le chef
Pierre, le médecin - Claude Rich

 

Le crabe tambour a obtenu 3 Césars (plus 3 autres nominations) : Meilleur acteur (Jean Rochefort), Meilleur acteur de second rôle (Jacques Dufilho) et Meilleure photo (Raoul Coutard).


Atteint d'un cancer du poumon, un officier de la marine nationale se voit confier un dernier commandement, l' escorteur Jauréguiberry dont c'est également le dernier voyage avant la réforme. Il est chargé de l'assistance et de la surveillance de la grande pêche sur les bancs de Terre-Neuve. Le commandant a aussi une quête personnelle, enracinée dans les guerres coloniales françaises, croiser une dernière fois un homme qu'il a connu, devenu capitaine de chalutier. d'

Sa quête est relayée par les souvenirs du médecin du bord et de l'officier mécanicien, qui évoquent un lieutenant de vaisseau surnommé le Crabe-Tambour. Les souvenirs et les témoignages se succèdent ; ils évoquent cette figure légendaire qui a marqué ceux qui l'ont connue, et les fait s'interroger sur leur propre vie.

 

 

Je suis un jour tombé sur ce livre de Pierre Schoendoerffer. Le titre m'a à la fois intrigué et amusé.

Combien de fois l'ai-je relu ? Ce film, combien de fois l'ai-je vu? Le dicton dit : "Quand on aime on ne compte pas". Ceux-là, dur d'imaginer à quel point  je les apprécie.
Ce que j'aime dans le film? D'abord l'exceptionnel jeu d'acteur des 4 têtes d'affiche.  Aussi les magnifiques images du pays des glaces, des bans de Terre-Neuve, l'ambiance en huis clos et l'histoire placée en fond, en demi-teinte.
Finalement, je ne suis pas très honnète; Le coup de coeur qui je lui attribue est en fait mon coup de coeur. Peu de gens autour de moi ont vraiment aimé ce film " y'a rien dans c'film....." et c'est vrai qu'il ne se passe pas grand chose, c'est vrai que c'est lent, c'est vrai que.... mais en fait il y a tout pour peu que l'on aime ce genre de cinéma.

Et puis quel bonheur d'écouter ces légendes bretonnes racontées par 'Le Chef', Jacques Dufilho ; quel bonheur cette entrée dans ce bar perdu au milieu des glaces où, l'équipage est accueilli dans la chaleur ambiante au son de Kashmir de Led Zeppelin

Je n'ai jamais réussi à classé un film au dessus de celui-ci et vous avez le droit et le devoir de ne pas être d'accord et de le dire haut et fort.

  

+décevant
++moyen
+++ bien ++++ très bien
+++++ excellent + coup de coeur


Publié dans CUISINE

Commenter cet article