Le choix de Sophie

Publié le par Pachy

+

1982 - De Alan J. Pakula avec Meryl Streep, Kevin Kline, Peter Mc Nicol
Adaption du roman de William Styron
 

Stingo, jeune écrivain venu du sud terminer son premier roman s'installe dans un appartement de Brooklyn et rapidement dans la vie de ses voisins : Sophie Zawistowska, polonaire rescapée des camps nazis qui se sens coupabe à la fois de ce qu'elle a vécu dans ce camp et surtout d'être encore en vie, ce qu'elle ne pourra jamais oublier et Nathan Landau qui  se présente lui-même comme un brillant biologiste cellulaire juif, terriblement séduisant et séducteur mais aussi jaloux, violent, désespéré, schizophrène, paranoïaque. Sophie lui voue un amour sans faille même si lui, dans sa déviance,
Une amitié va peu à peu naître entre ces trois personnages.
Peu à peu Sophie va confier son histoire à Stingo.
Elle lui parle de son père antisémite, de son refus de l'aider à répandre ses idées, de son arrestation pour avoir fait du marché noir dans le but de se procurer un jambon pour sa mère qui se trouvait sur son lit de mort, acte qui les conduira,  avec ses deux enfants, un garçon et une fille, en déportation à Auschwitz.
Arrêtons-nous là, même si l'intensité du film reste pratiquement intacte lors d'une second visionnage, ce serait vraiment dommage d'en savoir plus avant de voir les premières images.

C'est trop rare pour ne pas le signaler, j'ai préféré le film au livre. L'adaptation est un modèle genre et la prestation des trois principaux acteurs est sans aucun doute dû à leur talent. Meryl Streep tient là l'un de ses plus grands rôles.
Lorsque défile le générique de fin, on sent une petite boule coincée de la gorge, un espèce de malaise uniquement parce que ce choix a ou aurait pu exister.

Une très belle phrase d' Élie Weisel dit : " Le bourreau frappe toujours deux fois, la seconde fois par l'oubli " Dans le cas de Sophie, c'est l'inverse  Son bourreau a frappé deux fois.
Elle n'oubliera jamais.
           

+décevant
++moyen
+++ bien ++++ très bien
+++++ excellent + coup de coeur

Publié dans CUISINE

Commenter cet article

silvi 05/03/2010 21:10


un chef d'œuvre film comme livre


Heureuse 08/07/2008 12:06

J'ai vu ce film il y a quelques années et il est inoubliable. Je n'étais pas maman à l'époque et je me souviens de mon émotions. je n'oserais pas le regarder aujourd'hui.
"Un long dimanche de fiançailles" : j'ai préféré le film au livre. Plus de poésie sans doute. Un univers rendu sans mot, juste avec des sensations, des émotions. Pas besoin d'en savoir davantage.