4 souvenirs d'école

Publié le par Pachy

1 - Celui qui vous fait rêver de pouvoir vous cacher dans un trou de souris :
En 4e (1969-70) au collège Jean-Jaurès de Poissy, j'ai eu un prof de maths, Mr Monzer pour ne pas le citer, qui était assez sévère et plutôt impressionnant  ; un excellent enseignant.
Une douzaine d'années plus tard, je l'ai retrouvé lors d'un rallye touristique. Je l'ai tout de suite repéré mais je n'osais l'approcher. Lui a osé :  "Bonjour. Je t'en ai tellement fait baver que ne me salue pas ?" - "Oh non, je ne vous avais pas vu !" - Portant l'index vers sa paupière et tirant le bas " Tiens, regarde donc si j'ai pas un truc dans l'oeil ! "... et nous avons éclaté de rire tous les deux.
 
2 - un des plus injuste :
Je n'étais pas très bon en dessin, peinture. Cette fois j'ai énormément forcé mon talent et fais mon maximum pour ce dessin à faire à la maison. J'avais réalisé un arbre mort sur fond de coucher de soleil. Pas terrible mais une oeuvre pour moi qui n'a aucun talent. La prof n'a accusé de l'avoir fait faire par quelqu'un d'autre et m'a collé un O. J'ai déchiré le dessin devant elle en jurant de ne plus jamais en refaire un, quel qu'il soit. J'ai pris 3 heures de colle mais je n'ai plus jamais refait un dessin cette année-là

3 - Celui dont j'ai été fier :
Concours d'orthographe (j'étais en 4e). Dans tous le collège, toutes classes confondues j'ai fini 1er avec aucune faute.... Depuis cette époque j'ai beaucoup perdu. J'ai aussi beaucoup perdu en sport. A l'époque j'étais régulièrement premier de classe.

4 - Le plus cocasse
Juin 1973, jour des reésultats d'examens. Je prends le train (15 mn). Je parcours les deux kilhomètres à pied qui séparent la gare du bahut. Je m'approche de la liste des rattrapages". Je scrute, une fois, deux fois, sans y rencontrer mon nom. Déçu, je reprends le chemin du retour. A moitié parcours je suis rattrapé par une copine de classe qui me félicite. Imaginez ma tête !  Persuadé que mon meilleur résultat ne pourrait être que l'accès à l'oral, je n'avais pas regardé la liste des reçus.
 

Publié dans de moi et des miens

Commenter cet article

van den Broek Veronique 05/07/2008 09:09

C'est amusant, j'ai toujours été très fière de mon orthographe (des 20/20 en dictée!) jusqu'à ce que je me fasse laminée (en moyenne 20 fautes), année après année, par les dictées de Bernard Pivot. Pas si douée que ça!