Au Musée d'Orsay

Publié le par Pachy

Vous êtes un ou une très médiocre critique d'art ? Pas grave. Personne ne le saura.
  
Rendez-vous au Musée d'Orsay ou dans une galerie de votre choix.
Repérez un petit groupe de visiteur plantés devant un tableau.
Placez-vous à portée de leurs oreilles.
Bien ancré au sol, le regard droit sur le tableau (dont d'ailleurs vous ignorez tout)
bras croisés, la main droite sous votre menton.
Quelques secondes de pose et là vous lâchez : "Wouahhh, le rythme des verticales !!!"
 
Eloignez-vous un peu et regardez l'attitude de vos auditeurs. Admirez l'intérêt que soudain ils vous porte . Vous êtes soudain devenu le Spécialiste ; une valeur sûre de la critique d'art.
(satisfait ou rembousé)
  
  
La pie de Claude Monet.
 
Voilà le tableau qui m'a fait apprécié la peinture. J'aurais pu, il y a une petite vingtaine d'années être un du groupe cité plus haut.
Ma femme m'a traîné au Musée d'Orsay. Oui, j'ai bien dit traîné. Je n'y connaissais rien et ne faisiais, alors, aucun effort pour aimer. Mais bon ... allons-y !
Arrivés devant cette pie de Claude Monet j'ai prêté l'oreille au guide qui expliquait à un petit groupe de visiteurs que si l'on s'approche très près du tableau on peut constater que la neige est constituée de plusieurs de milliers de touches de couleurs très serrées l'une de l'autre mais que la seule couleur qui est absente est le blanc. Le groupe s'est éloigné, je me suis rapproché très près et ....... Coup de foudre et succession de musées, d'expositions ... dont celle de Caillebotte au Grand Palais qui la seconde révélation.

J'ai vécu 'le rythme des verticales' (j'ai oublié le nom du tableau devant lequel nous étions). L'auteur de cette magnifique tirade est un ami très proche, peintre, dessinateur, dessinateur. et un puits de connaissance en matière de peinture et autres spécialités graphiques.

Publié dans du rire et du sourire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Heureuse 18/05/2008 19:16

Visite au musée d'Orsay un dimanche cet hiver avec ma dernière de 7ans.
Tout le monde était collé devant les tableaux et elle ne pouvait rien voir.
Elle s'est alors exclamée "pfff, ces tableaux-là c'est de loin qu'il faut les admirer, ils n'y connaissent rien!". J'étais morte de rire, et tout le monde très gêné.

caillebotte, ce n'est pas celui des "raboteurs de parquet"? magnifique tableau, des lumières superbes.

Pachy 18/05/2008 20:11


Excellent ! Oui c'est lui et ce n'est pas seulement les raboteurs... J'ai eu une véritable révélation lors de l'expo Caillebotte au Grand Palais... le catalogue m'avait ce jour-là coûté 380F mais
quel investissement !
Amts