Un soir à l'Opéra

Publié le par Pachy

Jeudi 3 avril répétition générale de trois ballets conçus par trois grands chorégraphes de repution mondiale. Rudolf Noureev / George Balanchine et William Forsythe, dansés par les Étoiles, les Premiers danseurs et le corps de ballet de l' Opéra national de Paris.
Ne croyez pas que nous sommes des connaisseurs émérites de cet art. Alors de quoi nous mêlons-nous ?, nous direz-vous. Uniquement l'envie de vous vous communiquer le plaisir que nous avons ressenti pendant ces quelques heures trop rapides. Comment ne pas s'extasier devant un tel spectacle, comment ne pas ressentir un frisson de plaisir lorsque une trentaine de chorégraphes évoluent dans un synchronisme parfait, comment ne pas s'émouvoir devant la grâce des gestes, la perfection des entrechats, la souplesse, la légèreté. Et cette question "Est-ce la musique du grand orchestre à corde, les vibrations du violon en solo ou même les envolées du piano solitaire qui accompagnent la danse ou l'inverse" ?
Si l'envie vous prend de passer une belle soirée où la beauté épouse la virtuosité, c'est jusqu'au 9 mai à l'
Opéra Bastille.

Publié dans SPECTACLE

Commenter cet article

Cécile 08/04/2008 20:22

C'est un spectacle vraiment magnique et époustouflant (tellemtn que je ne sais plus comment ça s'écrit). J'ai passé une soirée inoubliable.

ΣΠΑΜΥ 07/04/2008 11:54

Oh.... c'est gentil.

Je viens de découvrir un très gentil clin d'oeil sur la gauche du blog.


Et moi qui n'ai rien mis à jour depuis six mois, dans mes liens plaisirs. Le tien aurait le frais goût d'une souriante Yvelines et ne déparerait pas.


Je sais de quoi je parle, car depuis que je vis sur les Yvelines Normandes et Véxinoises, je restait persuadé qu'un jour, je découvrirais la vraie face de la ville des Mureaux. J'ai un autre ami et voisin qui travaille au Cosec et lui sait me parler de cette ville.


Maintenant, il y a ton album photos...

ΣΠΑΜΥ 07/04/2008 11:48

Je me rappelle avoir vu danser Noureev, à l'Opéra, mais être resté de marbre devant tant de classicisme.

J'ai un répertoire limité à Bach, Mozart, ou encore Satie et quelques autres...


Trop Brit Rock, peut être ? Mais j'aime tant la force des paroles, pour catalyser l'émotion.