Ar-ti-cu-ler

Publié le par Pachy

Parler en public n'est pas chose aisée. En language théâtral, le risque majeur s'appelle le "le décrochage". Rien de pire ! Prendre la parole sur scène est un art difficile. Comme un sportif, il faut s'entrainer : S'ancrer solidement au sol face au public (attention de ne pas danser d'un pied sur l'autre), le regard vers un point secret au loin sur une ligne d'l'horizon, bien respirer et faire sortir les mots ar-ti-cu-lés de ses abdos (le dernier rang a le droit d'entendre aussi distinctement que le premier). Malheur à vous si votre texte est inaudible, haché, inarticulé ! Votre auditoire vous quittera rapidement et aura des mots très sévères sur votre prestation
 
Une phrase par jour pendant dix minutes, d'abord lentement, puis de plus en plus rapide, en refaisant chaque fois votre entrée en soignant votre placement, votre ancrage :

É
tant sorti sans parapluie, il m'eût plus plu qu'il plût plus tôt.
Fruits frais, fruits frits, fruits cuits, fruits crus.
La sagacité du sage seul agace le singe sale

Publié dans SPECTACLE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Heureuse 19/03/2008 17:45

Mon auditoire perso n'est composé que de 28 paires d'oreilles mais il décroche vite aussi..